Malgré le fait d’être 1501

1010, 2014

Par Juan Herrera

___________________________________

Malgré l’abîme
Et son impénétrable regard de retour
Ici les maisons sont en chocolat et les voitures ont
À la place des roues
Des têtes de faune
Des gemmes!

Les montagnes sont en or et le ciel est d’une améthyste profonde
Le grondement de nos systèmes surround de son
Bâtit l’écho des étoiles à des millions d’années lumière.
À des milliers de voitures suisses
Les étoiles sont en or et en chocolat impénétrable
Le ciel bâtit l’abîme
Malgré les systèmes!

Des années de retour en un seul regard
Les montagnes sont le son d’années lumière
Des gemmes, des améthystes profondes de faune
Ici où les maisons sont une tête surround
Les montagnes malgré l’abîme
Bâtissent le son du chocolat.

À des milliards d’années lumière
Il y a des têtes de faune
Des regards!

Le ciel est fait en or
Et l’améthyste profonde
Gronde le système impénétrable des maisons
Des gemmes de retour à l’abîme
Le surround des étoiles
Le ciel est fait de voitures
Suisses en chocolat impénétrable
Qui bâtissent les systèmes de retour
Les étoiles sont des gemmes
Comme le son de la lumière
Où se trouve ma tête de faune!

Ici! Où les maisons sont des milliers
Et malgré l’or et les améthystes
Le surround des montagnes
Raconte la profondeur de l’abîme

 

_____________________________________

Traduction: Pavel García

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s