Un rêve étrange

Hopare, 2014

J’ai fait un rêve étrange,

il y avait des anges,

des singes,

des sages gitans

songeant aux cieux ;

Il y avait des spirales soucieuses

de leurs trajectoires,

anéanties par la pesanteur

d’un astre,

pleines de désespoir,

jalouses des galaxies,

destinées à errer dans l’univers

en tournant en rond ;

Il y avait des pies

qui prenaient un bain dans une flaque

et des piégeons dans le grenier de chez moi.

Il y avait le bleu froid

d’une mer profonde

où personne n’ose se baigner,

et des auréoles verdâtres

à tous les horizons.

Il y avait de la musique ancienne

en une langue lointaine,

qui réchauffaient le cœur,

et aussi la demeure d’un ermite

qui chassait les étoiles au lance-pierres

pour mieux voir les anneaux de Saturne ;

Il y avait une lumière diurne,

tendre et fine ;

il y avait une ligne

qui regrettait être un point,

réduite à l’errance de sa trajectoire ;

Il y avait des couleurs nouvelles,

des mots jamais entendus,

des verbes impraticables,

des plantes et des arbres,

des craintes et de l’espoir,

la fumée d’une cigarette,

un baiser, une caresse,

du sel, de l’érable,

des fleuves d’ambre,

une fleur fanée

et une autre s’épanouissant,

il y avait de la vie,

un sourire

et toi.

_______________________________________

Une réflexion sur “Un rêve étrange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s