Jim Beam Dream

Traduction des paroles d’une chanson pleine d’énergie et de rêve, depuis l’Uruguay, Martín Buscaglia, un artiste polyphonique avec beaucoup d’imagination, et surtout, très bon guitariste.

Pour ceux qui apprennent l’espagnol, en version bilingue!!!!

Je me rappelle cette nuit-là,

j’ai rêve que j’étais mort.

J’ai rêvé que j’étais mort, moi

et mon ami de couleur,

mon ami peau rouge, et moi.

Dans les royaume des morts,

le verger où la fleur pousse à l’envers,

le port où t’attend

peut-êt’, peut-êt’, peut-êt’,

ton dernier amour.

L’autre côté de la lumière,

le côté d’à côté,

le côté ailé,

le côté gelé,

le côté cru de la lumière,

le côté Ludo de la croix.

Tout le monde chuchotait

tout le monde papotait,

des pies papoteuses Lire la suite

Miroir d’été

Une odalisque / Ingrès

j’ai rêvé que j’étais mort […],

L’autre côté de la lumière,

le côté d’à côté,

le côté ailé,

le côté gelé,

le côté cru de la lumière,

le côté Ludo de la croix.

Jim Beam Dream, L’évangile selon mon jardinier (Uruguay,2006),

Martín Buscaglia

Je me suis réveillé en sursaut,

dans un rêve,

content de sortir de cette paralysie étrange

qui me suit depuis la fin de l’enfance

et qui m’a libéré de la croyance en dieu.

Une fille aux cheveux courts

a ouvert la porte de sa chambre,

l’on voyait seulement sa tête.

Je savais qu’elle se cachait ainsi

parce qu’elle était nue

et avec sa copine.

Elle m’a demandé « ça va? »

et j’ai acquiescé.

Elle savait,

en tant que colocataire,

que cela m’arrivait souvent,

et que c’était angoissant.

Je me suis levé

pour être sûr de ne pas replonger

dans cet état amorphe.

Je me suis approché d’elle

tout en veillant à ne pas gêner

son intimité de mon regard ; Lire la suite