El agua pasada no mueve molinos

img_38241

Hopare, 2015

El agua pasada no mueve molinos,

pero el aprendizaje de su cauce,

la contemplación de sus fauces

el deleite de sus caricias,

todas vueltas movimiento,

giros y vida,

sí,

esas aguas mueven los mejores molinos : Lire la suite

Un rêve étrange

Hopare, 2014

J’ai fait un rêve étrange,

il y avait des anges,

des singes,

des sages gitans

songeant aux cieux ;

Il y avait des spirales soucieuses

de leurs trajectoires,

anéanties par la pesanteur

d’un astre,

pleines de désespoir,

jalouses des galaxies,

destinées à errer dans l’univers

en tournant en rond ;

Il y avait des pies

qui prenaient un bain dans une flaque

et des piégeons dans le grenier de chez moi.

Il y avait le bleu froid

d’une mer profonde

où personne n’ose se baigner,

et des auréoles verdâtres

à tous les horizons.

Il y avait de la musique ancienne

en une langue lointaine,

qui réchauffaient le cœur,

et aussi la demeure d’un ermite

qui chassait les étoiles au lance-pierres

pour mieux voir les anneaux de Saturne ; Lire la suite